Trek Machu Picchu de 4 jours

Le chemin classique des Incas vers le Machu Picchu a été désigné comme site naturel et culturel du patrimoine mondial et est le chemin de randonnée le plus important et le plus populaire d’Amérique du Sud, suivi par des milliers de touristes et de pèlerins des temps modernes au cours de ces trois dernières décennies. Son extrême popularité ces dernières années – plus de 75 000 personnes par an parcourent le célèbre sentier – a fait craindre aux écologistes et aux historiens une dégradation potentiellement irréparable du sentier.

L’Institut national de la culture et le ministère de l’industrie, du tourisme, de l’intégration et du commerce international (MITINCI), réagissant à la pression de groupes tels que l’UNESCO (qui a menacé d’annuler le statut de site du patrimoine mondial du Machu Picchu), ont institué des changements profonds dans les pratiques visant à limiter le nombre de visiteurs et les dommages au Machu Picchu et au Chemin Inca, bien que ceux-ci ne soient peut-être pas suffisants pour prévenir les dégâts du sentier.

L’itinéraire classique de 4 jours du Chemin Inca vers le Machu Picchu suit des escaliers et des sentiers en pierre taillée à la main à travers de somptueux paysages de montagne et une forêt de nuages étonnante, en passant par des rivières tumultueuses et des dizaines de ruines incas. La zone est habitée par des orchidées rares, 419 espèces d’oiseaux et même l’ours à lunettes indigène. Le trek commence à Qorihuayrachina, près d’Ollantaytambo, plus facilement décrit comme le km 88 de la voie ferrée de Cusco à Aguas Calientes. L’itinéraire de 43 km passe par trois cols de montagne redoutables, dont le fameux”col de la femme morte”, situé à une altitude maximale de 4 200 m. La plupart des groupes entrent dans les ruines du Machu Picchu au lever du soleil le quatrième jour, bien que d’autres, dont les membres sont moins enclins à se lever à 4h du matin pour le faire, préfèrent arriver par petits groupes tout au long de la matinée.

Allé en haut