Trek du Salkantay

Vous avez toujours rêvé d’explorer les montagnes sacrées du Pérou, et de vous plonger dans la culture Inca ? Vous avez l’âme d’un Indiana Jones des temps modernes, et l’aventure ne vous fait pas peur ? Si vous aimez la marche et les paysages époustouflants, la meilleure solution est d’accéder au Machu Picchu en faisant le trek du Salkantay. C’est une expérience unique, qui ne laisse personne de marbre. Et pour cause ! Ce chemin de randonnée fait partie des plus beaux du monde avec ses magnifiques paysages de montagne andine. Entre lagunes turquoise, sommets enneigés, montagnes majestueuses et vallées verdoyantes, vous serez émerveillé en permanence. Alors, êtes-vous prêt pour l’aventure de votre vie ?

 

Informations pratiques

Maintenant que votre imagination est lancée à plein régime sur le sentier du Salkantay, vous souhaitez probablement connaître tous les aspects techniques du trek. Il vous faudra donc parcourir une soixantaine de kilomètres entre Cusco et le Machu Picchu, et marcher à une altitude pouvant atteindre 4 650 mètres. Cela demande un effort important, mais pas spécialement de technique. Généralement, les personnes qui s’engagent dans cette aventure ont une bonne condition physique, et réalisent le parcours en 4 ou 5 jours (visite du Machu Picchu comprise). Cependant, rien ne vous empêche d’aller un peu plus vite, ou au contraire de diminuer la distance entre les étapes.

 

L’itinéraire détaillé du trek

Vous débuterez l’aventure à Cusco, où un bus viendra vous chercher pour vous déposer au départ du trek. Selon la compagnie de transport, vous serez amené à Mollepata, Challacancha ou Marcoccasa, et commencerez la marche tôt le matin. La plupart des randonneurs passent leur première nuit à Soraypampa, et s’adaptent en douceur à l’altitude et au décor somptueux.

 

Le deuxième jour, est sans doute le plus éprouvant physiquement, car c’est à ce moment que vous passerez le fameux col du Salkantay. C’est le point le plus élevé que vous atteindrez pendant la randonnée, mais ne vous inquiétez pas, votre corps va s’habituer. Vous verrez notamment le sommet enneigé du massif montagneux, ainsi que ses versants gris et arides. Puis, en redescendant le col, la végétation se fera de plus en plus présente, et le paysage changera du tout au tout. Après environ 7 heures de marche, vous arriverez au camp de Challway, où vous passerez la nuit.

 

Le troisième jour, c’est la jungle dense qui vous attend, ainsi que la chaleur humide typique de cet environnement. Vous verrez de nombreuses fleurs exotiques sur le chemin entre Challway et La Playa, ainsi que des cascades. Vous passerez par le village de Wiñaypoco et retrouverez pour quelque temps la civilisation moderne, avant de rejoindre La Playa. Depuis ce village, vous pouvez prévoir des excursions pour des activités amusantes comme la tyrolienne, ou la visite de sources d’eau chaude.

 

Dernier jour de marche avant d’atteindre la mystérieuse cité Inca. Cette fois, beaucoup de dénivelé vous attend, mais c’est pour la bonne cause. Vous aurez tout le loisir d’admirer le Machu Picchu de loin, en passant par le col de Llactapata, puis en redescendant vers la fameuse Aguas Calientes. Vous pouvez parcourir ces derniers kilomètres à pied en longeant les rails, ou bien en train si vous êtes fatigué.

 

Après une bonne nuit de sommeil et un repas énergisant, vous découvrirez le joyau du Pérou lors de cet ultime jour de trek. C’est une visite qui se mérite, et grâce à tous les efforts que vous avez fournis, vous pourrez être fier de vous. En plus, le trek du Salkantay vous aura donné l’occasion de prendre des photos extraordinaires, et d’admirer des paysages pittoresques. Tout le monde n’a pas ce privilège !

Éléments à prendre en compte

Maintenant que vous connaissez le parcours du trek du Salkantay, vous avez sûrement très envie de réserver votre voyage et de vous lancer tête baissée dans l’aventure. Cependant, il y a quelques petits détails dont il faut tenir compte si vous souhaitez réaliser cette expédition dans les meilleures conditions possibles.

 

Le mal des montagnes

Vous ne le savez peut-être pas, mais la haute altitude a des effets puissants sur notre corps, et certaines personnes le vivent très mal. Plus on monte, moins il y a d’oxygène disponible dans l’air. Cela peut engendrer des difficultés à respirer, des nausées ou des maux de tête plus ou moins sévères selon l’individu. Il est donc crucial d’arriver à Cusco au moins 48 heures avant de faire le trek. Ne commencez pas la randonnée si vous vous sentez mal, et consultez un médecin si les symptômes ne disparaissent pas. Vous pouvez également demander aux habitants de vous préparer un thé à la coca, un remède bien connu de la population.

 

L’organisation du trek

Certains partent en montagne en autonomie, et préfèrent avaler les kilomètres en solitaire. D’autres sont plus rassurés en présence d’un guide, et ne veulent pas s’embêter avec la logistique. De manière générale, il est plutôt déconseillé de s’aventurer seul sur un tel chemin. Vous trouverez de nombreuses compagnies qui proposent de faire le trek en petits groupes. L’avantage, c’est qu’elles s’occupent également de porter vos sacs, effectuer les transferts en bus, préparer la nourriture, et vous donner des informations sur la nature et les légendes locales. C’est une solution un peu plus chère, mais vraiment pratique pour partir l’esprit libre.

 

Derniers conseils

Pendant le trek, vous allez rencontrer différents types de climats, avec des températures très fraîches la nuit, surtout autour du col du Salkantay. Anticipez donc au maximum vos besoins, car vous n’aurez pas la possibilité d’acheter des équipements sur le chemin. Prenez un sac de couchage adapté, mais également des vêtements techniques pour supporter au mieux les variations de températures. Enfin, investissez dans une bonne paire de chaussures, pour éviter les entorses et les ampoules.

 

En conclusion

Vous avez désormais tous les éléments en main pour partir à la découverte du Machu Picchu par le trek du Salkantay. Cette voie en dehors des sentiers battus est vraiment magique, mais de plus en plus de personnes commencent à l’emprunter. Alors ne tardez pas trop, et réservez vite votre séjour !

Allé en haut